La classification magnétique des tâches solaires

Les tâches solaires peuvent être de toutes les tailles et de toutes les formes. Certains groupes de tâches solaires ont une structure magnétique plus complexe que d'autres et sont plus susceptible de conduire à une éruption solaire. Mais comment savoir si un groupe de tâches solaires menace de devenir une puissante éruption solaire ? Pour connaître la différence, l'observatoire de Mount Wilson en Californie (USA) a crée des règles telles que chaque région active reçoive une classification en fonction des effets magnétiques.

Tous les jours, les tâches solaires sur le Soleil sont comptées et chaque groupe reçoit un numéro, une classification des effets magnétique ainsi qu'une classification par les spécialistes de la météo spatiale. Sur notre site web vous pouvez trouver la revue de toutes les tâches solaires ainsi que leurs classifications. Ci dessous vous trouverez la signification des classifications.

Les différentes classifications

  1. α – Alpha:
    Groupe de tâches solaires non bipolaire..
  2. β – Bèta:
    Groupe de tâches solaires avec polarité négative et positive (bipolaire) avec division simple de la polarité.
  3. γ – Gamma:
    Région complexe dans laquelle les polarité négatives et positives sont irrégulièrement distribuées de manière à ne pouvoir être classifiées comme des région bipolaires.
  4. β-γ – Bèta-Gamma:
    Groupe bipolaire, suffisamment complexe pour qu'aucune ligne ne puisse être dessinée entre les tâches de polarité opposées.
  5. δ – Delta:
    Les ombres de polarités opposées dans une seule pénombre
  6. β-δ – Bèta-Delta:
    Un groupe de tâches solaires de type Beta, mais contenant une ou plusieurs tâche de type Delta
  7. β-γ-δ – Bèta-Gamma-Delta:
    Groupe de tâches solaires de type Beta-Gamma mais contenant une ou plusieurs tâches de type Delta
  8. γ-δ – Gamma-Delta
    Groupe de tâches solaire de configuration Gamma mais contenant au moins une tâche Delta

Plus de la moitié des groupes de tâches solaires observés reçoivent une classification Alpha ou Beta, les plus grosses tâches solaires sont toujours plus complexes et reçoivent une classification Beta, Beta-Gamme ou Beta-Gamma-Delta. Il est connu que les tâches solaires de type Delta peuvent être très actives et produisent les éruptions solaires les plus intenses.

La classification Delta

Regardons d'un peu plus près la classe magnétique Delta. Elle est la plus intéressante du fait de la haute activité solaire qui lui est associée. La liste suivante permet de déterminer si une tâche solaire a une structure magnétique de type Delta :

  1. Les groupes Delta sont souvent très gros et 90% des tâches solaires ont une polarité inversé avec un haut niveau d'activité, particulièrement lors de grosses éruptions solaires. Ils ont la plupart du temps une ombre très complexe, d'apparence inhabituelle et morcelée.
  2. Les groupes Delta sont formés par l’agrégation de taches solaires de polarité opposées qui partagent des lignes de champ magnétique plutôt que des lignes magnétiques directes. Toutes les tâches solaires sont localisées dans la pénombre.
  3. Les groupes Delta durent rarement plus longtemps qu'une rotation du Soleil. Il déclinent plus rapidement que les autres spots, cependant de nouvelles tâches solaires peuvent se former dans la même zone.
  4. Les groupes Delta ont tendance à ne pas se séparer mais à disparaître ensemble.
  5. Les groupes Delta actifs émettent de puissantes ondes H-alpha. Parfois des filaments solaires s'échappent de ces groupes.

Lumière visible

Magnetogramme

Images : Un exemple de groupe de tâches solaires très complexe, avec une classification Beta-Gamma-Delta, vu par l'instrument HMI du SDO de la NASA. Cette région à été la source d'une éruption solaire majeure de type X2.3. L'image du haut montre cette région dans la lumière visible. L’image du bas est un magnétogramme, il montre la configuration magnétique du groupe de tâches solaires. La couleur rouge indique des tâches solaires ou des aires de polarité négatives. la couleur bleu indique des zones de polarité positive.

<< Retournez sur la page précédente

Les données disponibles indiquent qu'il n'est actuellement pas possible de voir une aurore sur les latitudes moyennes.

Dernières nouvelles

La météo de l'espace aujourd'hui

L'activité aurorale Faible Fort
Hautes latitudes 20% 15%
Latitudes moyennes 5% 1%
Kp prévisionnel max 3
L'activité solaire
Éruptions solaires classe-M 1%
Éruptions solaires classe-X 1%
Phase de la Lune
Nouvelle lune

Aidez SpaceWeatherLive.com !

Vous êtes de plus en plus nombreux à consulter SpaceWeatherLive pour suivre l'activité solaire ou aurorale, et avec le traffic les coûts du serveur augmentent. Si vous appréciez SpaceWeatherLive, soutenez notre projet en faisant un don afin que nous puissions continuer à vous informer !

100%

Qu'est-ce que l'Alerte Aurore ?

La Météo Spatiale en faits

Dernière classe X:10/09/2017X8.2
Dernière classe M:20/10/2017M1.0
Dernier orage géomagnétique:08/11/2017Kp6 (G2)
Nombre de jours sans taches solaires en 2017:81
Dernier jour sans taches solaires:13/11/2017

A ce jour dans l'histoire*

Éruptions solaires
12002M7.4
22003M4.5
32003M3.9
42003M3.2
52003M1.8
ApG
1200326G1
2199917
3201515G1
4199614
5199711
*depuis 1994